Kaikoura, et ses otaries à fourrures

A environ 200 km de Christchurch, sur la côte nord-est de l’île du Sud de Nouvelle Zélande, se trouve Kaikoura, célèbre pour sa faune. D’ailleurs, Kaikoura de part son nom parle déjà d’animaux, cela signifie en maori nourriture d’écrevisse ! En effet, avec kai – nourriture/repas, et kōura –  écrevisse, cela met déjà dans l’ambiance.

Au programme, une colonie de phoques ! Enfin, pour être parfaitement exact, d’otaries à fourrure (« fur seals » en anglais, « seal » en anglais étant phoque…) . C’est une histoire d’oreilles, de forme de la tête, qui les différencie, mais j’avoue ici ma totale incompétence dans le domaine. Phoque ou otarie, le spectacle est là !

IMG_3139

Pour les baleines, aussi visibles ici, il fallait être de bonne heure à Kaikoura pour la balade de 4h en mer qui ne part que le matin, ce qui n’était pas possible avec notre hébergement à Christchurch. On peut apparemment aussi y voir des dauphins. Il est aussi possible de voir des oiseaux, qui viennent nicher dans la région, particulièrement des albatros.

Nous avons cru néanmoins voir une baleine dans le lointain, peut être son évent, et nous l’avons d’ailleurs guettée un long moment, alors pour l’histoire, on retiendra que sisi, nous avons vu une baleine !

IMG_5819

A défaut, on aura au moins vues ces deux là !

Dès l’approche de Kaikoura, on est mis dans le bain par les panneaux routiers.

IMG_5814

Au premier abord, on se dit que quand même, on ne va pas voir un phoque traverser la route ! Et puis on regarde plus attentivement la plage et les bords de route. Et ces grosses pierres marrons ne sont pas des rochers, mais des phoques en pleines siestes !

C’est donc les yeux grands ouverts et aux aguets que l’on arrive à Kaikoura.

Kaikoura est située dans une péninsule : à gauche, les montagnes enneigées des Alpes du Sud, à droite, la promenade vers la colonie d’otaries, en face, le Pacifique et ses rouleaux. Le panorama est époustouflant.

IMG_3122

Vue sur les Seaward Kaikoura Range

IMG_3156

On se dirige donc vers  pour accéder à la colonie de phoques. Il y en a partout, sur le parking, sur le chemin en bois, sur les rochers de la plage… Leur principale activité est la sieste au soleil ! Et ils illustrent à merveille l’expressions « ça sent le phoque » !

Nous attaquons la promenade, comme d’habitude en Nouvelle Zélande, très bien aménagée, qui commence par grimper à un premier point de vue, avant de continuer à serpenter au sommet de la falaise, offrant de magnifiques vues sur la baie.

IMG_3175

On peut ensuite descendre dans une baine jusqu’à la colonie de phoques en elle-même.

Après la promenade, nous retournons vers le centre ville de Kaikoura, et nous arrêtons au bord de sa plage de sable noir.

IMG_5820

On voulait aussi voir les bébés phoques s’ébattre dans l’eau de la rivière comme dans cette vidéo, à Ohau Point.

En réalité, ce n’est pas à Kaikoura, mais à environ 30 km au nord de Kaikoura, par la SH1 (qui tourne et vire en suivant le relief escarpé de la côte). Nous sommes donc un peu remontés vers le nord, mais sans carte indiquant Ohau Point, on a fini par abandonner avant d’y être arrivés. Donc si vous souhaitez y aller, c’est là !

Au final, nous avons adoré notre visite à Kaikoura, et cela fait définitivement parti de nos coups de cœur de l’île du Sud. On était venus pour voir des phoques, et on en a pris plein les yeux devant les paysages, avec les eaux bleues du Pacifique et les montagnes enneigées visibles en même temps.

 

Publicités

10 réflexions sur “Kaikoura, et ses otaries à fourrures

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s